Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 11:48
élection CNRACL: j'assure avec le vote CGT!
élection CNRACL: j'assure avec le vote CGT!

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans instances
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 07:49

Suivi budgétaire de l’EPRD (état prévisionnel des recettes et des dépenses) à fin juin.

900 000€ d’économies sont demandés aux 10 pôles pour 2014. Le résultat prévisionnel s’établirait à 3,7 millions d’€ d’excédents. Un excédent qui coûte cher au personnel en conditions de travail, il n’est pas admissible ; c’est en effet le résultat de remplacements qui ne sont pas effectués, de recrutements qui ne sont pas faits, de l’entretien qui est négligé, etc, etc…3,7 millions représentent 82 postes (cotisations sociales comprises), imaginons le bol d’air que cela représenterait dans les services.

La réalité : les personnels ont subi en 2013 et subissent encore en 2014 des économies budgétaires qui les amènent à ne plus pouvoir exercer dans de bonnes conditions. Dans les services de soins, dans les ateliers, dans les bureaux c’est la galère et les répercussions sont directes pour les patients. La construction des bâtiments pour les 3 pôles de psychiatrie adulte a été payée cash : il y a eu la fermeture de 40 lits et la suppression de 30 postes d’IDE.

Les énormes et incessants problèmes rencontrés à l’UMA sont révélateurs de la dégradation de la prise en charge des patients (en extra comme en intra).

Cette situation n’est pas acceptable. Ainsi nous lançons un appel à la grève le 16 octobre 2014. Ce jour-là il y a grève dans tous les hôpitaux.

Bilan de fonctionnement de l’UMA : Cela répond à une question posée par la CGT.

Nous avons déjà fait des interventions sur ce sujet lors du précédent CTE. La situation d’engorgement que connaît l’UMA (l’ouverture de l’UHCD est bien sûr positive mais ne permet pas de répondre aux besoins) est liée à la fermeture des lits de psychiatrie, au manque de moyens qui ne permettent pas d’assumer et de développer la prise en charge en extra muros, au Vinatier, sur la région et sur l’ensemble du pays. C’est le résultat d’une politique nationale de réduction des coûts qu’il faut combattre. Le 16 octobre nous appelons les personnels à faire grève !

L’hôpital vitrine, le bon élève félicité par l’ARS pendant que les équipes souffrent : ça suffit !!

Ce n’est pas comme cela que nous voulons travailler. Les personnels ne cessent de nous questionner : quel est le sens de notre travail aujourd’hui ?

L’activité de l’UMA est présentée par l’encadrement avec le Dr Gilloux. Ils nous font part des problèmes de transmissions, il y a des pertes d’information à cause des relèves « tuilées ». Problème également quand il y a plus de 20 patients (rappelons que l’UMA a seulement 11 lits et que les autres patients dorment sur des couchettes ou des lits de camp) : l’effectif IDE de trois n’est pas suffisant. Un infirmier est à la régulation et deux autres doivent gérer les patients. Le Dr Gilloux a osé réclamer un poste de plus ce qui a mis en fureur le directeur.

Son attitude est grave à l’égard des personnels et des patients, elle n’est pas tolérable. Nous avons également réclamé au directeur de renforcer les équipes pour le mois d’octobre (les statistiques font ressortir un pic d’activité chaque année en octobre. Le directeur a fait la gueule, il tient à son excédent).

Projet de la FERME :

Le programme est toujours de qualité ; l’équipe de la FERME fait du bon travail. Par contre dans les services de soins les infirmiers et les aides soignants, faute de personnel ne peuvent pas emmener les patients aux différentes manifestations. C’est bien dommage, le manque d’effectifs c’est aussi des activités proposées aux patients qui ne peuvent se faire.

Avance d’argent :

Il est urgent de trouver une solution, les sorties et activités pour les patients deviennent de plus en plus difficiles à réaliser. La direction est en train de chercher une solution. Espérons qu’elle arrivera bientôt. Devoir avancer de l’argent et ne pas se faire rembourser dans des délais courts n’est pas normal. Nous demandons à la direction de s’occuper de ce problème très concret plutôt que de « chercher des poux dans la tête» aux personnels.

Service social du personnel :

La question avait été traitée lors du dernier CTE. Nous réaffirmons que le respect et l’indépendance du service social du personnel doivent être un impératif. La direction ne doit pas avoir accès à l’agenda du service social et aux prises de rendez-vous nominatives. Le service social doit garder la garantie de confidentialité pour le personnel, c’est une question d’éthique, nous serons intraitables sur le sujet.

SSR :

Cet été trop souvent une IDE seule le matin. Le service minimum doit être de 2 IDE par équipe. Beaucoup de soins le matin. Les intérimaires changent trop souvent, perte de temps pour présentation du service, il faut essayer de les fidéliser. Mais l’avancée concrète serait une augmentation d’effectif statutaire. Nous rappelons que s’il y a changement de planning celui-ci doit être discuté, proposé, pas imposé.

ASH : la galère !

Pour les personnels ASH c’est la galère de partout, dans les nouveaux bâtiments c’est exceptionnel (et pas que là) et c’est sûr, ça ne peut plus continuer ainsi…Monsieur le directeur, et votre excédent ?

Tous les ASH doivent se mobiliser, se faire entendre et dire à la direction : « ça suffit ! Nous ne sommes pas des objets d’expérience ! Nous voulons travailler dans de bonnes conditions ! »

C’est pourquoi nous appelons tous les ASH à venir

au local CGT, dans la grande salle,

Le mardi 7 octobre 2014 de 14h à 15h sur heure d’info.

Buanderie :

Deux directeurs, deux décisions. Une buanderie qui ferme : celle du Vinatier. Une qui s’agrandit : celle d’Albigny. Il se dit d’ailleurs qu’ils seraient intéressés par du matériel.

La fermeture de notre blanchisserie de site va avoir un impact sur toutes nos conditions de travail dans les unités, sur nos vêtements professionnels. Monsieur le directeur votre décision aura de lourdes conséquences et nous ne l’oublierons pas.

MAS :

L’équipe se mobilise sans relâche pour avoir des conditions de travail décentes, pour pouvoir mener des activités avec les résidents. Cela a porté ses fruits : il y a eu des embauches.

Mais pour nous la direction doit cesser d’organiser le turnover des contractuels. La précarité n’est pas une bonne solution. La solution : des effectifs conséquents et stables.

Jardin floral :

Rien de nouveau, la direction maintient la sous-traitance, malgré le coût important de celle-ci. La direction indique qu’elle n’envisage pas de recrutement, elle a même refusé le redéploiement de certains personnels de la buanderie sur le jardin floral. Pour la CGT le renforcement de cette équipe est plus que nécessaire, c’est une question de dimension du parc, d’aménagements à réaliser, d’entretien…

Précarité :

C’est un fléau pour nos vies, pour l’établissement, pour les patients. La CGT combat la précarité dans cet établissement depuis des années et des années et obtient des résultats : 11% de CDD en 2009 (249 ETP), seulement 6% en 2014 (149 ETP). Mais c’est une lutte de tous les jours qui ne doit jamais être abandonnée ; n’hésitez pas à venir nous trouver, notre objectif et notre seul but c’est, à terme, d’obtenir la stagiairisation la titularisation de tous les contractuels.

6% de CDD dans l’établissement c’est encore beaucoup mais nos luttes ont payé, surtout au regard de la situation d’autres établissements (35%, voire plus). Ne nous contentons pas de cela, descendons encore le pourcentage. C’est tous ensemble que nous pourrons l’obtenir.

La bataille pour l’emploi et contre la précarité c’est la lutte de toute la CGT, elle ne s’arrête jamais. Si vous êtes en difficulté, si vous vous posez des questions, interpellez-nous.

La der :

Le directeur a comme projet de transférer les organisations syndicales dans les locaux de l’ancienne morgue. Au-delà du symbolique pour la CGT il n’en est pas question !

Un moyen de soutenir vos syndicats sera de voter massivement le 4 décembre à l’occasion des élections professionnelles et de dire ainsi au directeur que vous tenez à ce que les représentants du personnel, qui sont à vos côtés toute l’année, soient respectés.

Le 16 octobre grève et manifestation,

A Lyon, du MEDEF à l’ARS

Dès à présent organisez-vous !

  • Salaires bloqués,

  • Emplois supprimés,

  • Personnels méprisés…

CTE du 11 septembre 2014 – Compte rendu

p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; widows: 2; orphans: 2; }p.western { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }a:link { color: rgb(0, 0, 255); }

Tous ensembles, par la lutte, par la grève,

Imposons des négociations sur nos revendications !

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans vinatier instances
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 09:06

L’argent étant le nerf de la guerre le CTE commence avec le compte financier de 2013.

Résultat positif de 1,389 million d’€ à comparer avec les recettes de 165,335 millions d’€. Un résultat positif mais à quel prix ? Des recherches d’économies perpétuelles, des activités qui ne se font pas par manque de crédits ou de personnel (ce qui revient au même). Combien de CDD interrompus ou non renouvelés, de congés maternités non remplacés… pour arriver à respecter l’engagement financier des pôles ?

Pour comprendre comment fonctionne l’hôpital il faut se demander combien on coûte à l’hôpital et pas ce qu’on y fait. La reconduction du budget pour 2014 se fera à 0,7%. Ce sera donc environ 1,15 millions d’€ de plus. Mais il y a les reclassements de la catégorie C et de la catégorie B à financer, il y a les emprunts (et les intérêts) pour Hôpital 2012 à rembourser (plus de 30 millions d’euros en 2013)…

Nous avions un avis à donner : nous avons voté contre. Nous ne pouvons être d’accord avec la politique financière du gouvernement et les faibles moyens qu’il donne à la santé publique en général et à la psychiatrie en particulier. Le gouvernement vient d’ailleurs d’annoncer 50 milliards d’euros d’économies à faire avec un gros effort sur les dépenses de santés (5 milliards sur 5 ans). Alors que les riches n’ont jamais été aussi riches, que presque 10 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, le gouvernement, en bon serviteur de ces messieurs les financiers, va encore taper sur les travailleurs. Nous le répétons et le répéterons encore, une autre répartition des richesses est possible et seul un mouvement social massif de lutte pourra inverser la tendance.

Les fonctionnaires sont maintenant doublement pénalisés : 1- ils ont leur salaire gelé jusqu’en 2017 (cela fera 8 ans de blocage des salaires, les seules augmentations que nous avons sont obtenues en prenant un échelon), 2- ils sont victimes, comme les autres citoyens des baisses d’allocations et des hausses du gaz, de l’eau, de l’électricité, de la nourriture, etc.

Et pour une fois nous souhaitons parler de l’Allemagne et de ce qui se passe pour les fonctionnaires d’outre Rhin : ils bénéficient d’augmentation de salaire dans le cadre de la NAO parce qu’ils contribuent au bien-être social. Alors pourquoi ne pas faire comme nos voisins ?

L’argent, suite : une note de service (n°2014-02) nous est présentée.

Elle liste les différentes situations dans lesquelles les agents sont remboursés de leurs biens personnels pendant leur travail. Nous apprenons que les téléphones portables ne sont pas remboursés. Cela pose un problème pour les électriciens que l’on appelle pour leur communiquer les bons de travail. La direction refusant de leur fournir un portable de service ils peuvent donc refuser d’utiliser leur portable pour le travail.

Règlement intérieur de l’AFTA. Cela concerne les nouvelles conditions de prise en charge des patients par les familles d’accueil. La DRH nous informe qu’une réunion avec les familles d’accueil sera organisée en septembre pour discuter des tarifs. Les familles n’ayant pas été entendues avant la rédaction de ce document cela nous interroge. Cela n’est pas notre conception du dialogue social. Discuter une fois que les choses sont verrouillées à quoi bon ? C’est avant qu’il faut discuter. Ou alors la direction n’a pas l’intention de discuter quoi que ce soit. C’est à prendre ou à laisser. Pour faire passer la pilule on nous dit que le Vinatier est l’hôpital qui paye le mieux sur la région.

Denicker – ECT : présentation de la nouvelle organisation de travail.

Après une pleine page de pommade on entre dans le vif du sujet : le planning, qui est censé répondre aux attentes du personnel (c’est écrit dans le doc), intègre 19,5 RTT sur 20 et 6,5 RC sur 8 !!

Après le pôle Ouest, le pôle Centre c’est au tour du pôle Est de s’offrir sa petite excentricité. Comment s’y retrouver quand on change de service ? Comment s’y retrouver tout court à la lecture du planning présenté. Nous avions entendu le directeur des soins râler il y a quelques années et protester contre le nombre incroyable de roulements et d’horaires différents au Vinatier ; maintenant il cautionne ce système et l’encourage, cherchez pourquoi.

Avis : pour CFDT. Contre : CGT et FO.

Le sujet de l’UMA est abordé, la CME du 14 avril y était consacrée : les médecins ont dénoncé les conditions de travail et de prise en charge qui y règnent…

Une solution a été apportée depuis puisque l’ARS valide la création d’une UHCD.

Ce n’est pas le Pérou mais c’est un soulagement en attendant l’ouverture de l’UHCD de taille plus importante en 2017 ou 2018 (des infos plus détaillées seront disponibles à partir du 4 juin).

Après des mois et des mois de bataille sur la situation dramatique vécue par les personnels de l’UMA (Unité médicale d’accueil) qui sont en situation d’épuisement, de mal-être au travail, sur l’accueil insatisfaisant proposé aux personnes qui consultent, une lueur d’espoir paraît.

Le syndicat CGT a rendu publique cette situation, il a, à plusieurs reprises, écrit au ministère, à la préfecture, à l’ARS, à l’inspection du travail. Un dossier complet sur la situation a été envoyé aux tutelles (avec des photos montrant les conditions d’hébergement des patients). Le CHSCT a été saisi suite à des accidents. La direction a été interpellée constamment sur le sujet pour apporter des solutions. Tout cela a certainement contribué à la décision de l’ARS en date du jeudi 17 avril.

Les moyens alloués pour créer l’UHCD :

Capacité : 10 lits. Recrutement de personnel (voir MIP exceptionnelle sur l’intranet, candidatures jusqu’au 5 mai) : 17 postes d’IDE (dont 7 de nuit) - 4 postes d’ASD - 4 postes d’ASH - 0.5 poste de secrétaire - 0.5 poste d’assistante sociale - 2 postes de PH, 1 poste d’assistant. Une garde senior est organisée. Horaires en 12h.

Le service (dépendant de l'UMA) ouvrira normalement début juin dans le bâtiment 409 (anciennement foyer Prélude) à côté de l’USIP.

Nous continuerons à suivre le dossier et vous tiendrons informé-es de l’avancement du projet.

Pôle Centre – situation des ASH : la direction reconnaît que l’effectif actuel de 6 ETP est insuffisant. Elle pense le passer à 7, voire 8 ETP, mais pas avant septembre !

Effectif médicaux : lors des CME des mois de mars et d’avril, il a été abordé la question de l’attractivité du Vinatier pour les médecins. Actuellement de nombreux postes médicaux sont vacants. Les membres de la CME ont proposé que lorsque qu’un assistant passe PH avant la fin des deux ans de l’assistanat, il ne lui soit pas demandé de rembourser sa prime. Le directeur a refusé cette proposition. Nous tenions à rappeler que lors de la pénurie d’IDE une prime à l’embauche avait été mis en place afin d’attirer les IDE. Cette politique avait porté ses fruits et que dans le cas des jeunes médecins un geste financier pourrait avoir le même effet.

p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; widows: 2; orphans: 2; }p.western { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }a:link { color: rgb(0, 0, 255); }

1er MAI : Faisons du 1er Mai une journée de lutte et d’action contre la politique d’austérité que l’on nous impose !

MANIFESTATION à 10h30, départ Gare des Brotteaux

Arrivée Place Bellecour

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans instances vinatier
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 10:39
intervention commune CGT et FO au conseil de surveillance

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans vinatier instances
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 18:43

P { margin-bottom: 0.21cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); widows: 2; orphans: 2; }P.western { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }P.cjk { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }P.ctl { font-family: "Times New Roman",serif; font-size: 12pt; }A:link { color: rgb(0, 0, 255); }

La direction nous a présenté différents projets, nous les citons

  • Équipe mobile gériatrique à compétence psychiatrique, projet commun avec les HCL (HEH)

  • Création d’une unité d’enfants de 18 à 36 mois (méthode « Denvers ») en collaboration avec St Jean de Dieu

  • Création d’un centre de jour intersectoriel de 8 places pour adolescents 12 à 18 ans

  • Création d’un centre référent pour dépressions résistantes (Pôle Est)

  • Centre de dépistage des troubles génétiques

  • Renfort de moyens pour la PASS (Passerelle)

  • Partenariat Vinatier et Natecia (clinique privée obstétrique)

La direction indique qu’il s’agit de « créations » avec le recrutement de 31 équivalents temps plein pour ces projets : 5,5 ETP personnel médical et 25,5 personnels non médical, dont 11 postes d’IDE.

Nous sommes intervenus pour indiquer que ces créations étaient faites sur la base de redéploiement budgétaire aussi bien local que départemental et régional. N’oublions pas que le plan Hôpital c’est la fermeture de 40 lits (avec pour conséquence l’engorgement des urgences) et la suppression de 30 postes infirmiers au pôle Ouest. Ceci rend les choses plus claires.

Nous avons aussi indiqué à la direction que les 15 IDE sur les 45 contractuels qu’elle ne souhaitait pas stagiairiser le 1er février le soient à travers ces projets.

La direction nous a dit qu’elle nous avait entendus…Il va falloir concrétiser, nous appelons les personnels à ne pas partir sans passer voir la CGT…Une action collective est toujours possible.

Mise en place d’une carte d’établissement

Nous nous sommes totalement opposés à la mise en place de ce badge ; cela pose problème en psychiatrie, particulièrement à l’UHSA, l’UMD, les SMPR. Nous rappelons qu’à l’UHSA la règle pour les agents de la pénitentiaire est l’anonymat, elle doit être la même pour les personnels soignants. Dans tous les cas, nous sommes contre le port du badge obligatoire avec photo, nom et prénom. Nous avons proposé de le remplacer par une carte professionnelle que l’agent devrait avoir sur lui pour lui permettre de s’identifier si nécessaire. L’ensemble des organisations syndicales a voté contre le badge.

Elles ont présenté un vœu de manière commune :

« Les organisations syndicales représentatives au CTE donnent acte à la création d’une carte professionnelle que l’agent devra avoir sur lui. Elles sont contre l’obligation du port du badge. »

La direction devra représenter cette question à un prochain CTE puisqu’il y a eu un vote contre à l’unanimité. Nous avons été informés qu’il aurait lieu le 4 février.

Cette question concerne tous les agents, de quelque catégorie qu’ils soient.

Nous voulons lier à ce dossier la question des vêtements professionnels puisque la direction nous a indiqué que, dorénavant, ils ne seraient plus personnels (donc plus nominatifs). Il y aura des distributeurs de vêtements par taille.

On le voit, tout est lié. Le dossier plan Hôpital 2012 et les nouvelles organisations de travail et la fermeture de la blanchisserie. On veut nous faire travailler comme à l’usine. Ils veulent faire disparaître tout le côté humain, la proximité.

La Crèche :

Elle ne s’appellera plus « Les Diablotins » (trop violent, nous dit la direction), dorénavant ce sera « Clair de lune ». Décidément la direction a-t-elle peur des diables rouges ?

Trêve de plaisanteries, il y a eu modification du règlement intérieur en deux points.

1) Les inscriptions se feront directement à la crèche.

2) Les parents devront s’engager à respecter le volume horaire estimé pour la garde de l’enfant.

La direction nous a précisé, à notre demande, que l’assistante sociale continuera à être présente à la commission d’admission et qu’elle portera les dossiers difficiles socialement. A la question du manque de places à la crèche et à la revendication de l’augmentation de ce nombre de places la direction s’est engagée à continuer à réduire les berceaux accessibles par des personnels hors Vinatier. 10 places seront ainsi récupérées pour la rentrée 2014, ce qui permettra à environ plus ou moins 20 enfants supplémentaires d’être accueillis. Nous sommes satisfaits de cet engagement même si les besoins ne seront pas tous couverts.

Vote pour à l’unanimité.

Modalités d’avancement de professionnels de la filière ouvrière positionnés sur des fonctions d’ASH ou d’adjoints administratifs.

17 agents, à ce jour, sont concernés. La CGT posait la question depuis plusieurs années. Actuellement ces agents sont bloqués dans leur déroulement de carrière, c’est discriminant et cela ne peut pas continuer. Jusqu’à présent le ratio de promotion se calculait en les intégrant mais sans qu’ils en bénéficient.

La direction propose que, par exemple, sur un ratio de 4 agents promouvables une promotion leur soit réservée. Pour nous cette proposition n’est pas satisfaisante. Cela va créer un sentiment d’injustice auprès des agents qui restent dans la filière technique.

La CGT a proposé 4 + 1 c'est-à-dire qu’un poste soit rajouté à la promotion et que la notion d’un proche départ à la retraite soit pris en compte pour tous...La direction a refusé le 4 + 1 Nous demandons qu’elle accepte de revoir notre proposition qui n’est pas faramineuse.

De plus la direction n’a pas apporté de garantie pour que les personnels de la Buanderie (si celle-ci ferme), victimes d’un reclassement imposé, d’un reclassement politique, soient traités équitablement. Nous, CGT, avons donc voté contre, ainsi que Force Ouvrière, la CFDT s’est abstenue.

Nous rappelons notre position nationale, d’ailleurs identique dans tous les grades : une promotion immédiate pour l’agent dès qu’il atteint les conditions de promotion contenues dans les textes. C’est ce que nous appelons la promotion linéaire.

Exemples : un OPQ dès le 5ème échelon et avec une ancienneté de 6 ans dans le grade devrait passer Maître Ouvrier.

Pour un IDE catégorie A, passage au 2ème grade dès le 5ème échelon avec au moins une année d’ancienneté dans cet échelon et ayant accompli dix ans de service effectifs dans le corps d’IDE. Etc, etc…

Gestion du temps de travail des ASH sur postes non pérennes

La direction nous indique que 21 agents sont concernés (c’est presque 10% de l’effectif) par la journée de 7 heures, c'est-à-dire qu’ils n’ont pas de jours de RTT. Ce qui pouvait s’entendre pour les emplois d’été de juillet août ne peut devenir une règle pour les remplacements en cours d’année. Vote contre à l’unanimité. Nous demandons à la direction la même règle pour tous.

Réorganisation du temps de travail au pôle Ouest

C’est un dossier qu’on ne peut pas aborder sans que chacun comprenne bien que le plan Hôpital 2012 (les nouveaux bâtiments) est au cœur de tout ça : fermeture de lits, diminution de personnels, un coût total de travaux de 110 millions d’euros financé en totalité par l’emprunt. L’hôpital doit gager cet emprunt, nous l’avons déjà dit par la fermeture de lits, la fermeture de la blanchisserie, la vente de bâtiments (les Terrasses), mais aussi bien pour la réorganisation des services.

Nombreux sont celles et ceux qui nous ont interpellés car leurs vœux n’avaient pas été exaucés. Certains dossiers ont pu être réglés, d’autres doivent l’être. Mais d’une manière générale des personnels ont été traumatisés, ne se sont pas sentis pris en compte. La présentation d’une organisation de travail avec 13 infirmiers par unité peut être intéressante d’un premier regard mais il fallait que les choses indiquées plus haut soient dites, qu’il n’y ait pas de leurre.

Se pose aussi la question de la volonté d’imposer le passage d’infirmiers à la journée, deux infirmiers à la journée du lundi au vendredi, avec trois du matin et trois du soir. C’est beau sur le papier, par contre dans la pratique ça ne tiendra pas.

Nous sommes pour que le personnel ne passe à la journée pour faire des activités que lorsque les effectifs le permettent et sur la base du volontariat comme c’est le cas actuellement et que cela soit laissé à l’appréciation des équipes...On doit faire confiance aux équipes sinon c’est infantilisant.

Pour les ASD qui n’existaient pas dans le pôle Ouest comment va-t-être réellement organisé leur travail entre l’équipe IDE et l’équipe ASH ?

Concernant les ASH, d’une manière générale beaucoup veulent garder leurs horaires (transport….) Pour les 4 ASH qui passent à la journée il y a perte des 8 RC, d’un férié et des primes de dimanches et fériés. Pour des agents qui ont des bas salaires ce n’est pas admissible, il faut que ce soit sur la base d’un réel volontariat.

Ce qui est plus grave dans tout ça c’est qu’à travers ces nouvelles organisations de travail il n’y aura plus d’organisation de travail identique d’un lieu à un autre et d’une fonction à l’autre. C'est-à-dire que les ASH, les ASD et les IDE-ISP n’auront pas les mêmes trames de roulement. C’est la fin du roulement de 4 jours de travail, 2 jours de repos identique pour tous et qui s’applique dans tous les autres services de l’hôpital.

Nous l’avons toujours dit, la mise en place des pôles c’est la mise en avant de différenciations graves, la mise en concurrence des personnels et des équipes et cela porte les germes de la disparition des règles communes dans notre établissement. Chaque pôle serait donc libre d’organiser le travail comme il l’entend. Nous ne pouvons l’accepter, la règle doit être la même pour tous les agents du Vinatier, c’est ce que permet l’équité.

Pour cette raison nous appelons à une heure d’information syndicale vendredi 31 janvier

de 15h à 16h au local CGT

Une heure d’information a été déposée à la direction, elle vous permet de quitter le service

Informations diverses

Indemnité compensatrice bas salaire

Tous les agents recrutés avant septembre 2009 doivent la toucher tant que l’agent n’atteint pas l’indice majoré 322. Des agents ne la touchaient plus au retour de leur congé parental ; cette situation a été rectifiée pour les deux agents concernés qui avaient fait la démarche. Y en a-t-il d’autres ? Reste la question des retours de disponibilité où nous demandons que cette indemnité soit rétablie à la reprise de fonction de l’agent.

Organisation des renforts

La direction nous avait répondu à un dernier CTE qu’elle était favorable à l’organisation d’une journée sur les renforts qui aurait lieu au Centre social, en présence des syndicats. Pour l’instant tout est bloqué à cause du déménagement dans le nouvel hôpital. Nous suivons le dossier, n’hésitez pas à nous contacter.

On revient sur la création d’une équipe mobile

Par exemple en gériatrie extra hospitalière on s’interroge sur les bénéfices pour les patients. Nous rappelons et nous affirmons que nous sommes pour le renforcement des équipes en CMP afin qu’ils puissent remplir toutes leur missions et que celles-ci ne soient pas déléguées à des équipes mobiles.

Cuisine

Réunions d’évaluation de la situation. Elles auront lieu en avril-mai-juin 2014. La direction ne semble pas pressée. Une réunion plénière doit avoir lieu en février pour présenter la démarche.

Projet d’une construction par autofinancement d’une nouvelle MAS

Ce n’est plus forcément à l’ordre du jour. La bande de terrain sur laquelle sont situés Itard et Montessori qui devraient déménager sera-t-elle vendue avec le lot des Terrasses ?

Blanchisserie

Les entretiens ont commencé pour la reconversion des agents. Ils devraient prendre fin le 15 février. Encore une fois ce qui se passe est une honte, un gâchis financier, l’abandon d’un service de proximité ; c’est toute l’institution qui va s’en ressentir. Le directeur est totalement responsable de cette situation.

Grève nationale le 6 février 2014

« Les richesses créées par notre travail doivent servir en priorité à la hausse des salaires,

au développement des services publics. Les actionnaires doivent arrêter de se gaver ! »

Manifestation à Lyon

Rassemblement à 10h00 Gare des Brotteaux

RDV à 8h00 au syndicat pour boire le café et partir ensemble

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans instances vinatier
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 10:36

Organisation du travail des ASH du pôle centre : Le problème porte surtout sur l’organisation du repas. Le pôle centre regroupera 60 patients dans un grand self. Alors que c’est un moment de tension bien connu, il n’est prévu aucune présence infirmière. Les infirmiers qui connaissent les patients seraient les plus aptes à intervenir. Deuxième controverse : Il est prévu, dans les unités une présence pour les 4 CI et les 4 CA de deux soignants au minimum !! Et de 4 soignants dans le meilleur des cas. Sans que soit précisé une présence infirmière obligatoire. Les ASH gardent leurs roulements, mais les horaires vont changer. Le CHS-CT s’est majoritairement prononcé contre cette organisation. Nous pensons qu’elle ne tiendra pas et que la direction devra revoir son organisation.

 

Bilan de la nouvelle organisation à l’UMA : La cadre sup a exposé les points positifs, mais aussi les points négatifs comme le passage d’info entre les deux équipes. Cela ne se fait qu’à travers une « feuille navette » où sont portés les soins techniques en cours ; mais les infirmiers de nuit n’ont très souvent aucune info clinique concernant les patients. Autre point négatif : l’accueil des renforts en cas d’appel DAU. Il a été reconnu qu’il manquait de dialogue dans l’équipe.

Commentaire CGT : En écartant une bonne partie de l’ancienne équipe, c’est tout un savoir faire, acquis de longue date, qui a disparu. En point positif, on nous souligne que les patients attendent moins longtemps avant d’être vus en consultation. Mais lorsque l’on demande combien de temps ils attendent pour être hospitalisés…malaise, il a augmenté. La direction s’interdit de reconnaître qu’il manque des lits sur l’hôpital. Un groupe de travail, qui n’a pas le droit d’évoquer le manque de lits, est mis en place avec des cadres supérieurs pour trouver les causes de cette attente… Pas facile le job ! Sur les 12h : « Les agents sont satisfaits, ils ont plus de repos mais…sont plus fatigués » (paradoxe?)

 

Flavigny à connu une hausse des AT qui est due à la violence des patients : Le docteur Rochet a expliqué que la contenance nécessaire aux ados du service à été défaillante à cause d’arrêt maladie. C’est tombé à un moment où le Conseil général, sans doute victime de restrictions budgétaires, diminue ses prises en charge. Rappelons qu’à l’ouverture du service les effectifs étaient de quatre le matin et quatre l’après midi. Pour la contenance c’était plus simple. Le temps passé sur l’écran est de plus en plus important et réduit le temps de soins qui, en plus, est en priorité consacré aux patients en crise. De nombreux collègues ont le sentiment de n’être pas assez avec des patients qui peuvent aussi se sentir abandonnés.

Commentaire CGT : En temps de crise, il faut des moyens humains pour ne pas uniquement travailler dans l’urgence.

 

Les horaires à la carte à la crèche : La DRH confirme qu’il n’est pas question de renvoyer les agents chez eux au prétexte qu’il n’y a pas beaucoup d’enfants.

Commentaire CGT : Les horaires sont encore fixes, et nous permettent d’organiser nos vies privées. La souplesse, si elle est parfois possible, doit être librement décidée par l’agent. On s’interroge également, avec les médecins du travail, sur les raisons du turn-over si important à la crèche. Il y aurait-il un lien ?

 

Organisation du déménagement des services : A la question concernant le recyclage de l’ancien mobilier, afin qu’il ne finisse pas dans les bennes, il nous a été répondu qu’une société spécialisée qui recueille et redistribue aux associations est mandatée. Le service du garage sera mobilisé pour amener les patients avec des minibus. Les congés devraient être bloqués le temps du déménagement.

 

Les conditions de travails au DAPELA : Entre les mobilisations, les Danger Graves et Imminents et les CHS-CT extraordinaires que la CGT impulse depuis des années, les choses n’évoluent que très lentement, freinées par le souci de réduire les équipes au minimum. Actuellement, les choses se sont améliorées à la MAS pour les équipes de jour, grâce à trois postes supplémentaire pris sur les « excédents comptables ». Mais ce sont des CDD que la direction devrait pérenniser en véritables postes. Par contre, contrairement aux engagements de la direction des soins, l’équipe de nuit est restée quasiment toutes les nuits du mois de décembre réduite à 2, pour 40 patients qu’il faut changer 2 fois par nuit. Interpellée par nous, la direction se justifie en expliquant qu’il faut faire des économies de personnels pour financer les travaux de reconstructions de la MAS !!!!

Commentaire CGT : Pour nous il n’est pas question de financer les bétonneurs sur les dos des patients et du personnel. Il s’agit bien des dos de nos collègues surchargées de travail. La direction ne propose que des formations spécifiques DAPELA pour faire baisser la violence. Nous ne sommes pas contre, mais rappelons que l’essentiel des difficultés proviennent du sous effectif, sujet tabou pour la direction.

 

CHS-CT du 3/12 :

A propos du DAPELA : Nous avions déjà interpellé sur les arrangements que pratiquent certains chefs avec les plannings. Il est rappelé la loi qui dit que les plannings doivent être faits 15jours à l’avance, sauf cas exceptionnel. Concernant la Mas, les plannings doivent être fait sur OCTIME et organisés par le cadre. Ça ne doit pas être aux agents de s’organiser entre eux, de prévoir formations et activités…Nous apprenons que le Dr Frassati trouve les effectifs du DAPELA insuffisants.

 

Le prix du plateau repas du self : On a du mal à se constituer un plateau « type » : entrée, plat avec viande et légumes, pain, laitage, boisson et dessert pour 10 unités, comme il est convenu. Certaines tarifications semblent aberrantes comme les légumes mixtes ou le pain. Peut-être faudrait-il revoir ces tarifs, ou préciser chaque jour par affichage, comment se compose ce fameux plateau type à 10 unités.

 

Pour joindre un délégué CGT au CHS-CT, afin qu’il alerte d’une situation de danger ou de mauvaises conditions de travail, n’hésitez pas à appeler le syndicat CGT qui saura les joindre. CGT : 5319 ou 3738

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans vinatier instances
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 09:25
Compte rendu du CTE du 11 décembre 2013

Tout d’abord une réflexion : le directeur de l’établissement est de plus en plus isolé pour conduire sa politique au sein de l’établissement. La question de la vente des Terrasses à une clinique psychiatrique privée à but lucratif provoque beaucoup de remous. La fermeture de la blanchisserie, alors que celle-ci est tout à fait « compétitive » et vient depuis 5 ans d’assumer un plan d’investissement important de centaines de milliers d’euros, est complètement incomprise. Nous avons à faire à des gestionnaires (mais de mauvais gestionnaires) et non plus des directeurs dont le but serait avant tout de défendre l’hôpital, de faire valoir sa capacité à remplir sa mission de soins et d’accueil dans le cadre du service public.

Le directeur de l’établissement porte une très grande responsabilité. Sa gestion, faite de menaces, est insupportable. Toute négociation est rendue impossible…. Combien de temps va durer cette situation ?

Fonctionnement des pôles : la direction apporte quelques modifications à la charte de fonctionnement des pôles. Nous avons voté contre car, pour nous, la politique des pôles est catastrophique car tournée vers l’économie à tout prix, qui laisse de côté la réponse aux besoins de la population. Les personnels en font les frais à travers les regroupements, comme celui du pôle Ouest, les fermetures de lits, les remises en cause de temps partiel... Le personnel médical est mis en première ligne, on veut transformer les médecins en gestionnaires de l’austérité, alors que, pour nous, la bataille pour défendre l’hôpital doit être commune au personnel médical et non-médical. La mise en place des pôles a amené une division qui se ressent dans tous les secteurs et notre volonté est de la combattre encore et toujours.

Vote : CGT et FO ont voté contre le document présenté par la direction, la CFDT a voté pour.

Le vote sur la nouvelle dénomination des unités a été reporté, mais tout le monde connaît déjà les noms. Par contre la CGT a fait la demande pour qu’une salle ou un lieu puisse porter le nom de Mohamed Idrissi, l’infirmier tué en 2003 (Bien sûr si la famille en est d’accord).

La Ferme : présentation de la saison 2013/2014 ; nous avons rappelé notre position initiale sur la Ferme qui était négative à sa création car elle a aspiré toutes les activités qui se faisaient à l’intérieur des unités. Par contre nous


reconnaissons le travail de qualité qui est fait actuellement et l’investissement de l’équipe de la Ferme mais nous sommes obligés de dire que beaucoup de patients, principalement d’unités d’entrée (mais pas que), ne peuvent en profiter du fait du manque d’effectif et donc d’équipes étriquées qui rendent impossible tout accompagnement. Oui, La question des effectifs est notre combat quotidien et doit le rester…

Création d’une équipe mobile gériatrique extrahospitalière : nous demandons à ce que cette question soit débattue et que notre position soit prise en compte ; en effet nous sommes pour le renforcement en personnels des CMP et pour que le soin à domicile des patients soit fait par une équipe du CMP qui connaisse les patients et vice-versa. C’est bel et bien une politique de secteur que nous défendons et selon nous une équipe mobile, avec toutes les bonnes volontés des personnels qui la composent, n’est qu’un cache-misère de la souffrance et de l’incapacité à répondre aux besoins dans lesquelles sont mises les équipes de secteurs de l’extra hospitalier. Cette question est reportée au CTE du 21 janvier 2014, faites-nous passer vos messages.

Tickets de self : pour 2014 maintien des tarifs 2013. C’est une demande que la CGT a faite en cours d’année. Reste que, pour nous, un repas complet (entrée, plat, laitage, dessert, boisson et pain), ne devrait pas être supérieur à 4,50€ ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui. En effet le repas complet pour les personnes extérieures au Vinatier est à 8,70€ - repas non subventionné, alors que notre repas au self est subventionné à 50%. Du travail reste à accomplir pour faire accepter cela à la direction.

Chèques restaurant : nous avions négocié en 2012 avec la direction un processus d’augmentation de sa valeur qui le porte en 2014 à 8,30€ (contre 8,10€ en 2013) et 8,50€ en 2015.

Fiabilisation des comptes : un document disponible au syndicat. Il indique que plusieurs réserves budgétaires ont donné lieu, à tort, à la constitution de provisions. Elles sont reprises dans l’exercice 2013 donc elles gomment les déficits antérieurs. Ceci nous interroge quand on connaît la galère que vivent les équipes sur leurs lieux de travail alors que quelques remplacements de maternité ou maladie pourraient arranger beaucoup de situations.

En ce sens, le dossier de la MAS que nous avons mis en lumière ces derniers mois avec des provisions à hauteur de 500.000€ pour la construction de la future MAS alors que l’équipe était dans une galère monstre est très démonstratif.

La CGT a voté contre le document présenté par la direction. C’est un vote politique qui dénonce la perversité du système. FO a aussi voté contre, la CFDT a voté pour.

Réorganisation du temps de travail ASH au pôle Centre : nous défendons le maintien d’une équipe ASH par unité, organisation qui a fait ses preuves. Le problème ASH c’est un problème de manque d’effectifs que nous ne cessons de dénoncer. Pour nous il faut cinq ASH minimum par unité, voire plus lorsque c’est nécessaire. Le pôle Centre ne doit pas être un test pour l’organisation de pool ASH par pôle. Le document complet est consultable au syndicat.

Vote : notre organisation a voté contre ainsi que FO. La CFDT a voté pour.

Plan de formation continue pour 2014 : la CGT s’investit beaucoup tout au long de l’année sur la question de la formation aussi bien localement que régionalement et nationalement. Nous avons des délégués de partout.

Nous luttons pour qu’aucune catégorie ne soit oubliée ou pénalisée ; nous veillons à ce que les agents puissent obtenir des formations individuelles au-delà des projets de service. Nous aidons les agents à constituer leur dossier et généralement lorsque nous suivons un dossier nous le suivons jusqu’au bout, même si cela peut prendre du temps dans certains cas. Nous ne cessons de demander, et avons obtenu, que le volume des formations institutionnelles (budget pris en charge hors budget de service) soit en augmentation ce qui est une bonne chose car ainsi le budget formation n’est pas amputé. Pour vos projets, vos questions n’hésitez pas à appeler le syndicat.

Vote : pour à l’unanimité.

Note de service sur le temps de travail en 2014 : demande a été faite de retirer sur la note de service présentée en CTE, page 3, la phrase : « les modalités de gestion du temps de travail pour les agents de service hospitaliers recrutés en CDD sur des postes non pérennes sont particulières et précisées dans leur contrat de travail » ; la direction accepte de la retirer. Il n’y aura donc pas de conditions particulières ajoutées au contrat… c’est très bien.

Nous sommes aussi intervenus pour que les personnels recrutés à titre non pérenne ne soient pas mis en 7h part jour mais soient sur le même horaire que les agents du service dans lequel ils travaillent et bénéficient ainsi de RTT.

La notion d’emploi d’été doit être précisée par la direction... A suivre…

Pour les personnels en 12h nous demandons que les ASA (Autorisation spéciales d’absence) soient sur la base de 8h, comme les agents en équipe et non 7 h 12 comme actuellement. La direction accepte d’étudier cette possible modification pour la note de service de 2015. Dossier à suivre…

Vote : pour : CGT et CFDT, abstention de FO

Cuisine : la CGT demande depuis plusieurs mois une évaluation des conditions de travail. Elle se fera début 2014 avec les personnels, en présence des syndicats. Nous avons insisté pour qu’il y ait au moins deux réunions…et que les analyses de ces réunions passent en instances CTE et CHSCT.

Effectif ASI : il nous semble insuffisant ; nous avons posé la question de son évolution à la mesure des nouveaux centres d’intervention, Hôpital 2012, parkings, etc…Un dossier que la CGT suivra.

Centre de jour Vaulx en Velin : l’équipe est en grande difficulté…menaces, tags, tentatives d’intrusions de personnes cagoulées…Dépôt par l’équipe au travers des délégués CGT au CHSCT d’un danger grave et imminent…

Contrairement à ce que semble dire ou laisser entendre le directeur ce ne sont pas des événements mineurs...il ne faut pas banaliser cette situation… Monsieur le directeur vous avez des responsabilités vis-à-vis des personnels et des patients. Une rencontre avec le Maire a eu lieu mercredi, l’équipe a aussi prévenu toutes les personnalités du secteur. Pour notre syndicat il y a urgence à relocaliser le centre de jour dans un autre secteur de Vaulx en Velin (à proximité des transports en commun).

UHSA : nouveau roulement dès janvier 2014. Notre syndicat avait alerté la direction sur les roulements à l’UHSA qui étaient illégaux. En effet il apparaissait que dans les anciens roulements des périodes de sept jours avec 60 heures de travail alors que le maximum légal est de 48 heures. Ce qui voulait dire : accentuation des risques d’AT, de fautes professionnelles, épuisement, discrimination vis-à-vis des personnes qui n’auraient pas pu tenir ce rythme de travail… Notre syndicat est très vigilant à ce que la réglementation et l’application du droit du travail ne soient pas bafouées par la direction. Ces droits sont des acquis des luttes antérieures pour le bien être et la santé des travailleurs. Nous serons toujours vigilants et réactifs sur ce sujet. Chacune, chacun doit pouvoir le comprendre. Aujourd’hui le droit est bafoué de toutes parts, là où nous pouvons défendre une réglementation, une protection minimum des salariés il faut le faire. Si la direction n’a pas résisté c’est qu’elle savait qu’aucun tribunal ne pourrait lui donner raison.

Une autre réflexion pour terminer : l’année 2013 a été très difficile sur l’hôpital comme ailleurs mais au Vinatier nous n’avons jamais pu engager avec la direction une réflexion permettant aux personnels d’être entendus et de faire valoir leur expérience et leur volonté de maintenir et développer le service public. Les conditions de travail continuent de se détériorer. Bien sur, Les luttes qui ont été conduites tout au long de cette année ont permis aux personnels de lutter contre l’individualisme et d’amener une réflexion collective…. Il nous faudra continuer en 2014, tous ensembles, car, nous sommes encore très loin du compte et nous savons que c’est seulement comme cela que nous pouvons gagner.

La CGT du Vinatier est à l’écoute de tous les personnels, individuellement comme collectivement ; elle sera toujours là pour écouter, aider à la mobilisation, promouvoir l’action collective. Tous ensembles on est plus forts.

Le syndicat souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année avec leur famille, leurs amis.

Oui, des luttes gagnantes pour 2014 c’est possible !

Proposition présentée au CTE du 11 décembre 2013 par la CGT

La CGT sur la base de la décision du gouvernement qui consiste octroyer sur 3 ans (protocole d’accord « Programme hôpital d’avenir » avec la Banque européenne d’investissement) 1,5 milliards d’euros aux hôpitaux et cliniques françaises dans le cadre d’un prêt à 2,25% demande au directeur de l’établissement de renégocier le prêt hôpital 2012 très coûteux pour le Vinatier et qui oblige (selon le directeur) à la vente du bâtiment des Terrasses et à la fermeture de la blanchisserie. Nous demandons le retrait de ces deux mesures qui sont inacceptables pour notre organisation syndicale et complètement incomprise par l’ensemble du personnel.

Nous demandons une réponse du directeur sous huit jours quant à sa décision d’engager la procédure de renégociation.

La délégation CGT au CTE.

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans instances vinatier
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 09:22
Compte rendu de la réunion du Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail du 2 décembre 2013.

Déclaration d’un danger grave et imminent au centre de jour de Vaulx en Velin.

L’entrée du centre est taguée d’injures envers l’équipe, des personnes cagoulées ont tenté de rentrer dans le centre… Difficile de travailler dans un tel climat. Le directeur a demandé un rendez vous avec le maire de Vaulx et la police. Nous avons demandé à assister à cette réunion ce qui nous a été refusé ! Nous aiderons nos collègues pour retrouver un lieu et une ambiance de travail sereine. Ces événements montrent que la dégradation sociale bouscule nos conditions de travail. Mener une lutte consciente contre la dégradation des services publics, contre les licenciements, pour l’augmentation des salaires et une nécessité.

Participation des élèves Infirmiers aux renforts.

Suite à notre intervention la direction des soins a rappelé par mail aux cadres que les stagiaires ne devaient pas partir en renfort. Les stagiaires sont là pour être formés et donc encadrés. Ils ne sont pas en stage pour suppléer au manque de personnel.

Distribution des médicaments dans les chambres des patients.

La direction des soins dit que pour mettre en place cette distribution l’ensemble de l’équipe doit partager cette conception du soin. Elle dit aussi que dans le nouveau bâtiment tout est prévu pour que la distribution des médicaments se fasse dans les chambres ! Commentaires CGT : le soin doit s’adapter au malade et non l’inverse. Cette distribution devrait donc se faire en fonction de l’état du patient, soit dans sa chambre, soit au réfectoire, soit dans la salle de soin. Mais un tel fonctionnement pour un soin de qualité, nécessite du personnel en nombre.

UMA

Des chambres dans les Algeco sont dans un angle, éloignées du bureau infirmier. Une fois de plus la direction dit que le futur déménagement de l’UMA réglera tous les problèmes. Cependant l’ingénieur est plus réservé…

Fauteuils pour le personnel de nuit.

Les fauteuils 24/24 proposés par la direction ne conviennent au personnel de nuit mais ils équiperont malgré tout Hôpital 2012.

Commentaires CGT : pour quelle raison la direction refuse d’entendre le personnel de nuit ? N’aurait-elle pas des fantasmes à propos du travail de nuit ? Comment conçoit-elle le travail en psychiatrie ?

Conditions de travail au DAPELA.

Les modifications du planning sans discussion, les changements imposés, les appels téléphoniques au domicile, ça suffit. Nous avons demandé le respect de la vie privée du personnel. Dans sa réponse la cadre sup. écrit clairement que : « les changements de planning des agents se font sur propositions de l’encadrement (...) L’encadrement fait le point avec les agents concernés pour valider ces changements. »

Commentaire CGT : Une déclaration de bon sens à faire connaître à certains cadres qui pensent que nous sommes corvéables à merci.

Prix du plateau repas.

La direction estime à 4,50 € le prix du plateau avec 1 entrée, 1 viande avec accompagnement, 1 laitage, 1 dessert, 1 pain. Nous avons constaté qu'avec un tel plateau, nous nous en avions pour plus cher. A vouloir facturer pain et légumes mixtes..., le prix du plateau s'envole. Nous avons demandé que le « plateau type » à 4,50 soit affiché à l'entrée du self.

Rappel des règles d’utilisation des chambres d’apaisement et d’isolement.

La direction présente un protocole d’utilisation que nous trouvons confus concernant la marge de manœuvre des infirmiers. Ce document précise que les chambres d’isolement peuvent accueillir un patient de n’importe quel pôle. « Un lit de suite doit obligatoirement être conservé dans l’unité d’origine du patient ». Ce n’est pas le cas des chambres d’apaisement qui sont « du ressort unique de l’unité de soins ».

Commentaires CGT : ce protocole idéaliste ne tient pas compte de la réalité du manque de lits, de C.I. et de personnel.

5 mois après la modification des horaires des ambulanciers le bilan les satisfait.

Prime aux formateurs.

Depuis plusieurs mois un syndicat demandait que la rémunération des formateurs (APIC, détresse vitale, incendie…) soit la même pour tous. Poussée à se pencher sur la question la DRH a conclu : les formateurs ne seront plus rémunérés !

Dans la même veine le même syndicat s’inquiète du coût de la prise en charge du personnel par l’OVAC. L’Organisation Victime Assistance Conseil peut être sollicitée pour soutenir psychologiquement un membre du personnel victime d’agression. Plusieurs dizaines de collègues, principalement des unités de soins, sont victimes chaque année d’agression. Les blessures ne sont pas toujours physiques mais sont très souvent un traumatisme psychologique. Que l’hôpital contribue financièrement à aider ces victimes nous semble être la moindre des choses. Nous nous opposerons à qui que ce soit qui voudrait réduire ce budget d’aide aux accidentés du travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans vinatier instances
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 11:58

Partager cet article

Repost 0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 14:04
Compte rendu CGT du CHS-CT du 25/06/2013

Violence au DAPELA :

Alors que depuis des mois, le nombre des AT causés par la violence des patients explose à Requet puis maintenant à Verger, la direction ne veut pas voir la réalité et refuse de donner les moyens suffisants pour ces patients qui nécessitent une prise en charge importante (2 soignants/patient).

A l’invitation de la CGT, trois collègues de Requet et de Verger sont venus témoigner de la violence qu’ils subissent, des angoisses, des traumatismes qu’ils vivent et de la culpabilité qui leur est renvoyée par l’encadrement.

Commentaire CGT :

Les huis clos entre représentants syndicaux et direction ont leurs limites. Il fallait bien ces témoignages en direct pour que la direction prenne enfin la mesure du danger et organise un CHS-CT extraordinaire pour raison de Danger Grave et Imminent.

Mais il n’est pas question que la solution proposée soit, comme par le passé, de déshabiller Pierre pour habiller Paul. C’est tout le DAPELA qui manque de moyens humains pour travailler en sécurité.

Présentation des EI (Événements Indésirables) par le Département Qualité :

Requet est « en tête » et de loin :

-Pour les EI concernant la violence des patients entre eux.

-Pour la violence subie par le personnel.

Aménagement des locaux du DRSP :

Il est impossible de réaliser les groupes, de faire des entretiens, avec les locaux actuels. Il n’y a pas d’aération ni de confidentialité possible, le déplacement se fait en perturbant les groupes de travail.

La présidente renvoie vers l’encadrement administratif et médical. « On ne vient pas faire ses courses au CHS-CT ».

Commentaire CGT :

Le refus de faire un minimum d’aménagement viendrait du DG qui ne veut rien investir dans le DRSP. Il est pourtant de sa responsabilité de nous donner les moyens de travailler. Pas question d’accepter ces conditions de travail indignes!

Aménagement du poste administratif à l’UMA :

Les collègues du bureau des entrées affectés à l’UMA, ne demandent qu’une vitre pour les protéger des clashs fréquents à l’accueil où ils sont occupés à des taches administratives. Ca n’est rien de moins que ce qui se fait dans les autres services d’urgences.

Mais la direction s’accroche à cette idée qu’il n’y a pas de violence à l’UMA.

Commentaire CGT :

On se demande pourquoi les gardes traversent l’avenue plusieurs fois par jour ? Faut-il attendre un accident pour faire les travaux ?

Conditions de travail à la MAS :

Les armoires « frigo » bruyantes dans la salle de pause devraient pouvoir être changées d’emplacement.

Les groupes de travail qui évaluent la charge de travail afin d’obtenir des effectifs supplémentaires auprès de l’ARS sont en place.

L’encadrement veut faire des roulements organisés par transversalité.

Commentaire CGT :

Transversalité, ça veut dire accepter d’aller remplacer, même en changeant ses roulements sur d’autres groupes que le sien. Il en serait donc fini du « groupal », de la continuité des soins… ? Autant d’expressions techniques utilisées selon les besoins et qui masquent la flexibilité et la dégradation du soin. Changer les roulements alors que le problème identifié par tous est le manque de personnel, ça ne va pas dans le bon sens.

Pour contacter un délégué CGT du CHS-CT :

JL Guglielmetto, secrétaire CHS-CT, infirmier à Magellan1

MC Domas, infirmière de nuit à P. Denicker

JN Dudukdjian, ouvrier électricien aux Services Techniques

Daniel Monge, infirmier à Avicenne

Sabine Bruneau, ASD à Magellan 3CGT

Bron, le 2 juillet 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans instances
commenter cet article

Présentation

  • : cgt vinatier
  • cgt vinatier
  • : Syndicat CGT VINATIER / TEL 04 37 91 53 19 / ADRESSE: CHS le Vinatier, 95 boulevard Pinel 69500 BRON / mail: lutterensemble.cgtvinatier@laposte.net / notre page Facebook https://www.facebook.com/cgtvinatier
  • Contact

 

Recherche

ACTUALITE

liens

   

Catégories

Ecouter radio canut en direct

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -