Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 14:55
Communiqué de presse du 1er septembre 2013 : Hôtel-Dieu de Paris : occupation de l’hôpital à compter de ce jour.

Après les déménagements organisés en catimini par la Direction générale de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) pendant l’ été et bloqués par les personnels et le comité de soutien de Hôtel-Dieu, voici que, sans tenir compte aucunement de la décision de la ministre de la Santé Marisol Touraine de ne plus fermer les urgences (10 juillet 2013), la Direction générale de l’AP-HP poursuit le démantèlement de l’hôpital:

- en donnant instruction aux Pompiers de Paris et SAMU de Paris de ne plus amener de patients à compter du 3 septembre prochain ;
- en décidant de ne pas ré-ouvrir les lits de médecine interne fermés pour la période estivale ;
- en continuant les pressions sur les personnels pour les obliger à partir (mobilité) ;
- en transférant des secteurs d’activité support de l’hospitalisation (laboratoires notamment) ;
- en maintenant sa décision de non ré-intégration du Dr Gérald Kierzek limogé de ses responsabilités pour ses prises de parole en début d’été ;
- en mettant en danger les populations par saturation des autres sites d’urgences déjà pleins (attente, surmortalité, violence,...).

Le démembrement de l’Hôtel-Dieu continue donc sournoisement, dans la plus grande opacité et sans aucune concertation pourtant voulue par la ministre lors de son annonce de l’annulation de fermeture des urgences. L’AP-HP avance en méprisant la ministre, les personnels et surtout les patients.

L’Hôtel-Dieu accueille 300 patients par jour en urgence, est le seul hôpital public des neuf premiers arrondissements de patients (400.000 habitants) avec une position géographique essentielle (20 millions de touristes, 750.000 voyageurs quotidiens dans les transports en commun à proximité immédiate).

Le "climat social" est de plus en plus tendu ; les méthodes employées pour faire passer en force son projet «d’hôpital sans lit » contesté de toutes parts (usagers, personnels, associations, syndicats, élus politiques,...) sont indignes d’une institution publique. Elles plongent dans l'insécurité les personnels (médicaux et non médicaux) et les patients, non seulement de l’Hôtel-Dieu mais de tous les hôpitaux alentour.
Nous appelons les responsables politiques et ministériels à faire stopper ce démantèlement et respecter les engagements pris le 10 juillet dernier.
Pour toutes ces raisons, nous appelons les personnels de l’Hôtel-Dieu et le comité de soutien à la plus grande vigilance et mobilisation pour défendre l’ Hôtel-Dieu :

  • - arrêt des restructurations et application des engagements pris par la ministre le 10 juillet dernier ;
  • - réintégration dans ses responsabilités médicales du Dr Gérald Kierzek ;
  • - ouverture de négociations, notamment sur le projet alternatif d’hôpital de proximité.

Nous décidons ce jour l’occupation du site Hôtel-Dieu avec personnels, usagers, élus, syndicats et associations. Un préavis de grève a été par ailleurs déposé dès le 31 août minuit et une Assemblée générale des personnels et une conférence de presse auront lieu demain lundi 2 septembre à 13h30 à l’Hôtel-Dieu.

Contacts presse : Dr. G. Kierzek (urgentiste, 06 10 02 32 91) ; Christophe Prudhomme (urgentiste, CGT Santé, 06 83 25 98 90) ; Marco Cordeau 06 17 31 65 23 (Syndicat CGT Hôtel-Dieu) ; Graziella Raso (syndicats Usap, 06 71 96 92 11) ; Guillaume Gandoin (infirmier, 06 99 50 66 61).

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt vinatier - dans santé action sociale luttes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cgt vinatier
  • cgt vinatier
  • : Syndicat CGT VINATIER / TEL 04 37 91 53 19 / ADRESSE: CHS le Vinatier, 95 boulevard Pinel 69500 BRON / mail: lutterensemble.cgtvinatier@laposte.net / notre page Facebook https://www.facebook.com/cgtvinatier
  • Contact

 

Recherche

ACTUALITE

liens

   

Catégories

Ecouter radio canut en direct

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -