Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 09:06

Une centaine de personnels réunis à 15h devant la direction pour dénoncer encore et toujours la fermeture de la buanderie sur le site et les fermetures de lits mais aussi les conditions de travail qui empirent de partout.

Face à nous le directeur avait imposé aux agents de sureté de nous empêcher d’entrer. Il a fallu le sang-froid des personnels rassemblés et des agents de sureté pour que la situation reste calme. Rappelons que les agents de sureté sont nos collègues, nous les côtoyons tous les jours. Le directeur en faisant cela veut provoquer l’incident pour décrédibiliser notre action et le travail des gardes.

Jamais nous n’avons vu ça sur l’hôpital, c’est le premier directeur à faire ça. C’est complètement illégal. Encore une fois le directeur a montré son despotisme. Il a aussi refusé l’accès à une équipe de FR3.

Nous avons fait constater les faits par un huissier et dès à présent nous contestons tous les votes qui ont eu lieu au Conseil de surveillance puisque nous n’avons pu monter qu’une fois les votes passés. Vote sur la vente des Terrasses : 8 pour, 3 contre. rappelons que la vente se fait à une clinique psychiatrique privée à but lucratif.

Le dossier de la buanderie n’était présenté que pour information.

Nous n’en resterons pas là. Dès à présent notre syndicat, le syndicat FO et les personnels ont décidé d’une Assemblée générale le lundi 4 novembre à 14h 30 au Centre social.

La CGT VInatier

CGT CHS VINATIER FO

Le mercredi 23 octobre à 15h s’est tenu le Conseil de surveillance de l’hôpital. Le directeur, fidèle à sa stratégie dictatoriale avait demandé aux administrateurs de venir pus tôt (pour éviter un éventuel blocage de notre part). Il a aussi fait garder le portillon par des agents du service sûreté.

En clair le Directeur général a donné l’ordre à des agents hospitaliers d’empêcher physiquement d’autres agents hospitaliers de circuler librement dans l’enceinte de leur hôpital.

Les organisations CGT et FO ont fait constater par un huissier de justice les faits et useront de tous les moyens légaux pour que le Service public, les libertés soient respectées. La mobilisation de tout le personnel doit porter cette démarche.

Jamais, dans notre établissement ou ailleurs, de tels procédés n’avaient été mis en œuvre.

Nous posons la question : à quel jeu le directeur joue-t-il ? De tout temps, les directions ont cherché plus ou moins à entretenir la division entre les agents, mais là, il s’agit d’autre chose. Ces faits ne peuvent qu’interroger sur la responsabilité de ce type de décideurs …

Après avoir fait constater les faits par l’huissier nous avons pu pénétrer dans le chantier et accéder à la salle du Conseil. Le vote sur la vente des Terrasses avait déjà eu lieu : 8 voix pour et trois voix contre. Vendre un terrain public à une clinique privée à but lucratif est inadmissible. Nous ferons tout pour faire annuler les décisions prises le 23 octobre.

Pour discuter de la suite à donner à l’action contre la fermeture de la blanchisserie et discuter des autres problèmes en lien avec les fermetures de lits nous proposons d’en discuter en assemblée générale.

Nous appelons les personnels à une Assemblée Générale

le lundi 4 novembre à 14h 30 au Centre social

Rappel de nos revendications

  • NON à la fermeture de la blanchisserie, le dossier d’investissement et le projet d’établissement des HC, dans lequel était intégré le GCS de la buanderie, a été stoppé et le Conseil de surveillance a décidé à l’unanimité de retirer les dossiers à l’ordre du jour dans l’attente d’une décision du ministère
  • NON à la fermeture des lits indispensables pour accueillir les patients (plus rien ne va à l’UMA qui en plus est saturée)
  • NON à la disparition de l’Inter secteur I02 de pédopsychiatrie
  • Titularisation des contractuels
  • Non à la vente des Terrasses, la CME s’est prononcée contre
  • Toutes ces mesures n’ont qu’un seul et même objectif : rembourser les 130 millions d’euros d’emprunt d’Hôpital 2012 pour remplir encore plus les poches des banques, et il faudrait pour cela jeter les agents à la rue …

Liberté pour chaque équipe de décider de l’organisation de travail de son unité, lorsqu’il s’agit des tâches à effectuer, notamment la façon de distribuer les médicaments, la plus adaptée aux besoins des patients et non à la nécessité de diminuer le coût du travail par la mutualisation des postes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : cgt vinatier
  • cgt vinatier
  • : Syndicat CGT VINATIER / TEL 04 37 91 53 19 / ADRESSE: CHS le Vinatier, 95 boulevard Pinel 69500 BRON / mail: lutterensemble.cgtvinatier@laposte.net / notre page Facebook https://www.facebook.com/cgtvinatier
  • Contact

 

Recherche

ACTUALITE

liens

   

Catégories

Ecouter radio canut en direct

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -